Lancement officiel de la concertation sur le Plan de rénovation énergétique des bâtiments

Le projet de Plan de rénovation énergétique des bâtiments a été officiellement lancé le 24 novembre 2017. Plus qu'une simple concertation, le gouvernement attend une véritable mobilisation, aussi bien des acteurs institutionnels, professionnels et associatifs que de l'ensemble de la population.

La rénovation énergétique devient une priorité nationale

Les deux ministres en charge du logement, Nicolas Hulot et Jacques Mézard ont lancé une grande concertation nationale dans le cadre du Plan climat et de la stratégie logement du gouvernement. Tous les citoyens peuvent s’exprimer sur ce projet jusqu’à fin janvier 2018. Le gouvernement a clairement exprimé son souhait de faire de la lutte contre la précarité énergétique l’une des grandes priorités du quinquennat. L’objectif est d’offrir la possibilité aux ménages modestes de rénover leur logement de façon à en améliorer à la fois le niveau de performance énergétique et le confort. Ce plan de rénovation devrait représenter une véritable aubaine pour les professionnels du bâtiment et favoriser l’innovation dans tous les domaines. En parallèle à cette consultation publique, les avis de tous les acteurs vont être recueillis : associations environnementales ou de consommateurs, collectivités territoriales, opérateurs publics, fédérations professionnelles. Des ateliers et des réunions devraient être organisés sur tout le territoire.

Le plan gouvernemental se décline en 4 axes majeurs :

  • faire de la rénovation énergétique une priorité nationale
  • lutter contre la précarité énergétique en favorisant la rénovation de masse
  • favoriser la rénovation des bâtiments publics et tertiaires
  • renforcer les compétences et l’innovation
Les ménages et les professionnels du bâtiment au cœur du projet

La mise en place de ce plan fait suite à un constat alarmant : 7 millions de logements sont mal isolés, plus de la moitié sont occupés par des personnes en situation de précarité énergétique.

Plusieurs mesures à destination des ménages avaient déjà été annoncées lors de la présentation du Plan climat en septembre 2017 : généralisation du "chèque énergie", transformation du CITE en prime dès 2019, coup de pouce pour le remplacement d’une chaudière au fioul par un équipement utilisant les énergies renouvelables. Le gouvernement entend passer à la vitesse supérieure en mobilisant tous les acteurs professionnels et institutionnels mais aussi l’ensemble de la population.

La stratégie à long terme du gouvernement vise à atteindre un bilan carbone neutre en 2050. Ce qui passe par une première phase de rénovation de 25% du parc immobilier de l’État en 5 ans et à terme, par une réduction de 60% de la consommation énergétique du parc tertiaire privé.

Plusieurs actions concrètes devraient voir le jour rapidement. Un service public de la performance énergétique de l’habitat va être créé. Il constituera un guichet unique pour toutes les personnes en recherche d’informations ou d’accompagnement. La rénovation des logements va changer d’échelle pour passer au stade industriel. Des actions de formation vont être lancées à l’attention des professionnels du bâtiment, couplées à une amélioration de la certification RGE.