Richard Ferrand, nouveau ministre des diagnostiqueurs

L’une des grandes surprises amenées par la composition du nouveau gouvernement est sans nul doute la disparition du ministère du Logement. Celui-ci est remplacé par un ministère de la Cohésion des territoires, confié à Richard Ferrand. Nicolas Hulot aura également son mot à dire sur les futures politiques liées à l’habitat grâce à son portefeuille de ministre d'Etat chargé de la Transition écologique et solidaire.

Quel interlocuteur pour le secteur du diagnostic immobilier ?

Comme l'indique le décret relatif aux attributions du ministère de la Cohésion des territoires, c’est bien à Richard Ferrand que seront confiés les nombreux dossiers liés au secteur du diagnostic immobilier. En effet, le nouveau ministre est directement chargé des politiques liées à la qualité du logement et de l'habitat. Il est toutefois prévu qu’il agisse conjointement avec le ministre de la Transition écologique et solidaire en ce qui concerne l'élaboration et la mise en œuvre de la réglementation technique et thermique relative à la construction et à la rénovation des bâtiments. Celle-ci englobe explicitement la notion de performance environnementale et d'efficacité énergétique. La DGALN (Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature), directement en charge des dossiers relatifs au diagnostic immobilier, est placée sous l'autorité des deux ministres.

De nombreux dossiers en attente

La prise en compte de la notion de performance et d’efficacité énergétique dans les attributions directes du nouveau ministère est positive en soi car elle ne peut que renforcer l’importance du secteur du diagnostic immobilier. Il ne reste donc plus qu’à espérer que l’entente sera bonne entre les deux ministères de façon à ce que le chantier des réformes en cours avance au plus vite et de façon positive pour les diagnostiqueurs immobiliers. Le précédent gouvernement avait laissé en suspens le projet de réforme de la certification. Le récent décret sur la définition de la notion de logement indécent avait quant à lui fortement mécontenté les associations proches du nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire. Richard Ferrand est un spécialiste de la réforme des professions réglementées car il avait été rapporteur général sur ce sujet durant l'élaboration de la loi Macron. Il y a donc fort à parier que le nouveau ministre de la Cohésion des territoires soit favorable à plus de simplicité dans la réglementation liée à l’exercice de la profession de diagnostiqueur.