B4. Dispositif de protection contre les surintensités adapté à la section des conducteurs sur chaque circuit

(M)  B.4.3 f2  La section des conducteurs de la canalisation d’alimentation de chacun des tableaux est en adéquation avec le courant assigné du dispositif de protection placé immédiatement en amont.

  • lorsqu’il existe plusieurs tableaux, la section des conducteurs de la canalisation d’alimentation de chaque tableau est en adéquation avec le courant assigné du dispositif de protection placé immédiatement en amont de chaque canalisation.
  • Dans le cas de plusieurs conducteurs mis en parallèle aux bornes aval du disjoncteur de branchement et/ou au niveau de la canalisation d’alimentation du ou des tableaux, la vérification des exigences B.4.3 f1) et f2) n’est pas possible. Ce point est considéré comme « non vérifiable» dans la grille de contrôle et apparaît comme tel dans le rapport.

(C)  B.4.3 f3) La section des conducteurs de pontage à l'intérieur du tableau est en adéquation avec le courant de réglage du disjoncteur de branchement.

  • à l’intérieur du tableau de répartition principal, la section des conducteurs alimentant les dispositifs de protection différentiels et ceux contre les surintensités sont conformes au Tableau B.5.
  • Toutefois, à partir d’un courant de réglage de 40 A du disjoncteur de branchement :

dans le cas de l’alimentation de plusieurs rangées à partir d’un bornier de répartition, la section de ces conducteurs de liaison est au moins égale à 10 mm² en cuivre ;

Dans le cas d’une alimentation par pontage entre les rangées, à partir de la 2èmerangée, la section de ces conducteurs de pontage est au moins égale à 10 mm² en cuivre ;

dans le cas d’un pontage par conducteurs entre les dispositifs de protection d’une même rangée, la section de ces conducteurs de pontage est au moins égale à 6 mm² en cuivre.

(M)  B.4.3 j2  Courants assignés (calibres) adaptés de plusieurs Interrupteurs différentiels placés en aval du disjoncteur de branchement et protégeant tout ou partie de l’installation (ou de l’interrupteur différentiel placé en aval du disjoncteur de branchement et ne protégeant qu’une partie de l’installation).

electt
  • Si le courant assigné de chaque interrupteur différentiel est :
    • soit au moins égal au courant assigné du dispositif de protectioncontre les surintensitésplacé en amont (en général le courant de réglage maximum du disjoncteurde branchement) ;
    • soit au moins égal au courant ou à la somme des courants assignés des dispositifs de protectioncontre les surintensitésplacés en aval ;

Alors le courant assigné de(s) l’interrupteur(s) différentiel(s) est adapté.

  • Dans le cas contraire si le courant assigné d’au moins un interrupteurdifférentiel n’est :
    • ni au moins égal au courant assigné du dispositif de protectioncontre les surintensitésplacé en amont (en général le courant de réglage maximum du disjoncteurde branchement) ;
    • ni au moins égal au courant ou à la somme des courants assignés des dispositifs de protectioncontre les surintensitésplacés en aval ;

Alors la vérification de l’adéquation du courant assigné de ces interrupteursdifférentiels avec les circuitsplacés en aval n’est pas possible. Ce point est considéré comme « non vérifiable » dans la grille de contrôle et apparaît comme tel dans le rapport.

  • Il est également admis que le courant assigné de l’interrupteurpuisse être supérieur à la somme des courants d’emploi des circuitsqu’il protège. Ces courants d’emploi ne sont pas évaluables dans le cadre du présent diagnostic et le Tableau B.8 est supprimé.